Bamako - Septembre 2006

Nous sommes partis ensemble, caméras à la main, reccueillir la parole de ceux qui souffrent aux portes de l'occident. Nous n'avions pas d'idées préconçues, ni de clichés dans la tête, juste l'envie de changer un peu le cours des choses en prêtant notre attention aux autres et en restituant leurs douleurs et leurs espoirs. Nous voulions savoir "Pourquoi ?", pourquoi l'on migre, pourquoi l'on va cherhcer ailleurs, pourquoi on prend le risque de mourir pour passer de l'autre côté, pourquoi ce besoin de traverser, d'aller voir plus loin que chez soi, d'embrasser une autre terre ???

Nous avons reccueillis les mots embarrassés, la parole comme condamnée depuis des mois, les rêves brisés sur les barbelés ou morts en haut des dunes, nous avons échangés autour de nos expériences, nous nous sommes tus devant la souffrance et le désespoir, nous avons partagé des sourires et des élans de joie même... et nous ne pouvions dès lors pas repartir sans offrir à tous ces jeunes hommes et femmes d'autres perspectives.

Car tous ont caressés l'espoir de franchir la forteresse Europe, tous ont subi les privations, les humiliations, la souffrance et la soif dans le désert, la honte de mendier ou d'avoir faim et ils sont depuis des mois à errer entre leur pays d'origine et le Maroc ou l'Algérie, sans papier ( leur passeport leur ayant été confisqué par les autorités). Ils vivent ainsi dans des conditions inacceptables à Bamako, à plus de 10 entassés dans des chambres de 9m2, n'ayant pour la plupart ni accès à l'eau, ni aux soins, ni aux ressources nécessaires pour s'alimenter  normalement.

Malgré tout, ces rencontres ont suscité de l'espoir chez ses jeunes qui se disent refoulés, rejetés, car tout à coup dans l'echange, ils ont pu sortir de leur isolement. Une semaine après notre départ, ils se sont constitués en association, ouvert une boîte postale et souhaitent souscrire un compte bancaire.

Nous leur avons donc proposé de les soutenir à notre retour en France en essayant d'alerter nos camarades militants et le réseau associatif. Nous mettons en place une structure informatique (ce blog) afin que chacun d'entre eux puissent s'exprimer, expliquer leurs motivations, partager leurs espoirs et leurs difficultés et surtout créer un réseau de solidarité Nord/Sud leur permettant d'être soutenu dans leurs projets et leur quotidien.

Alors n'hésitez pas à les soutenir en postant ici vos commentaires, en leur laissant un mail perso, en visitant la page BESOINS URGENTS afin que je puisse récolter vos dons rapidement... Merci d'être solidaire en étant tout simplement humain...!!!