"Deux, trois, quatre, cinq, huit ans déjà que je suis parti de mon pays,
président, même sans argent en poche pour donner à ma famille qui
s'est cotisée pour mon départ, aides-moi à retourner"

Telles sont les paroles quotidiennes de presqu'une cinquantaine de
refoulés originaires de l'Afrique centrale vivant au Mali qui, blessés,
malades et fatigués pour certains d'endurer toutes les souffrances et
humiliations, émettent le souhait de retourner volontairement au
Cameroun, congo kinshasa et Brazzavile, Republique centraficaine,
Tchad sans avoir besoin d'un accompagnement quelconque (notons
ici frais pour démarrage d'une activité une fois arrivée au pays).

a cet effet, un projet monté par l'association est touijours en attente
d'être soumis à un partenaire ou bailleur.

Vos conseils, appuis, suggestions, soutiens pour rendre ces retours
volontaires possibles sont les bienvenus.