La situation dans laquelle vivent les refoulés en général est précaire.
Loin de nous, l'idée de cautionner les agissements malsains de
certains d'entre nous, mais force est de constater qu'en fait, ils n'ont
pas le choix.

la vie au quotidien pour un refoulé d'afrique centrale est faite de
combats, de luttes car essayant tant bien que mal de se frayer un
chemin ou encore d'avoir une place dans une société où, humiliations,
rejets et regards méprisants sont des plats qui leurs sont servis à
longueur de journée.

Face à tout cela, les plus faibles dans cette quête de vouloir à tous
prix survivre, commettent des larcins qui les amènent tout droit vers
la maison centrale d'arrêt de Bamako.

C'est ainsi donc qu'en ce jour ensoleillé du mois de Janvier 2008,
compte tenu du nombre de personnes pouvant être présents dans
la prison au moment des visites, le président Roméo Ntamag, le
sécrétaire général Patrice Zinahad, le responsable du foyer Eric
toukov accompagné de Keita Mahamadou sécrétaire général de
l'A.M.E, pénètrerent dans l'enceinte de la prison aux environs de
12 heures chargés des dons en denrées alimentaires, produits pour
hygiène quotidienne, tout cela rendu possible par un appui de
l'Helvetas/Mali.

Sachant également aussi qu'à travers cet appui, une partie des
denrées devrait être remis les jours suivants aux habitants du
foyer.Une fois à l'intérieur de la prison, accompagné du personnel
du service social, de quelques gardes, la cérémonie de remise fût
de courte durée, pour nous l'essentiel avait été fait.

Nos camarades n'en revenaient pas, sachant d'avance dans quelle
précarité extrême nous nous trouvons à l'extérieur, mais cela ne
nous avait pas empêché de penser à eux.
L'un deux prit la parole, nous remercia en laissant entendre que ce
geste leur redonnait l'énérgie nécessaire pour pouvoir attendre la
fin de leurs peines qui vont généralement de 06 mois à 1 an de
prison.

De part ce geste, l'ARACEM fût enregistré comme membre donateur
de la prison, quant à nous, non seulement pour les originaires
d'Afrique centrale,nous pensons y retourner un jour pour cette
fois-ci faire un don général pour tous les détenus .

Nous souhaitons bon courage à nos camarades détenus.