C’est à partir de 10h que le docteur Nwaha Isaac fit son entrée au bureau
de l’Aracem qui fut préparé à l’occasion comme salle de consultation.

Les migrants ayant été informés quelques jours plutôt de la visite du

médecin furent mobilisés, et se retrouvèrent dans l’enceinte du bureau de

l’Aracem non loin du ghetto.La visite commença et chacun à tour de rôle

passait pour se faire consulter.

Plusieurs cas de maladies furent détectées et le médecin dut prescrire des

ordonnances pour certains, et d’autres dirigés vers les hôpitaux en vue de

faire des examens pour des cas graves.

Beaucoup ont émis le souhait que cette initiative puisse être pérreine vue la

nécessité de l’action, car on se retrouve avec beaucoup de cas de malades

et parfois par manque de soins ou de suivi, ils décèdent.

Et le président de leur informer que c’est grâce à la Caritas Autriche que ce

projet a été possible et que nous ne savons s’il sera renouvelé au terme de

celui-ci afin que nous puissions continuer l’œuvre que nous nous sommes assignés.

la séance prit fin par une causerie avec le Dr et les patients avaient plusieurs

préoccupations et il dut leur donner un autre rendez-vous